Les retraites en retraite…

L’allongement de la durée de cotisation, ni le départ plus vieux à la retraite, auxquels se rattache pourtant même le syndicat de collaboration avec le patronat, la CFDT, dans une situation où un travailleur sur deux arrive à la retraite en venant d’une période de chômage, ce n’est rien d’autre qu’un non-sens ! La logique actuelle devrait au contraire décréter la retraite à 58 ans et demi puisque c’est l’âge moyen auquel les salariés quittent le travail. Ceux qui prétendent le contraire sont des trompeurs ou des trompés.

La retraite par répartition, c’est que les travailleurs d’aujourd’hui payent les pensions des retraités d’aujourd’hui. Et ce n’est jamais les salariés de 2050 qui les paieront ! Un peu de bon sens comptable serait bienvenu dans ce « débat » biaisé ! C’est ce que répètent sans écho Mélenchon comme NDA (lire et relire la limpide analyse de Stéphane Tuot ! lien plus bas). On vit plus vieux donc on travaille plus vieux : logique ? quand il y a du travail ! sinon c’est une gabegie. Il n’y a aucune urgence à corriger l’âge de départ en retraite ni la durée de cotisation, par contre, il y a urgence à relancer l’emploi. Car si l’emploi français continue sa dissolution dans la mondialisation, il n’y aura plus du tout de retraites, et bien avant 2050 !

J’accuse les « réformateurs » du système de retraite de savoir très bien cela, de Sarkozy-Parisot à Chérèque-Valls en passant par tous ceux qui prétendent que les choses sont ce qu’elles ne sont pas. Or derrière leur déballage contre la retraite, c’est la promotion de la capitalisation qui est leur seul vrai projet. Que Sarko parvienne ou non à déboulonner un peu plus le système actuel, on sait bien que la confiance dans la retraite par répartition en sortira amoindrie, on sait bien que tout ce battage politicien fera une publicité tapageuse pour les fonds de pension et leurs propagateurs : les « conseillers financiers ». La confiance des Français dans leur retraite future sera diminuée, et les banques auront beau jeu de proposer l’alternative spéculative, alternative financière dont les néolibéraux attendent qu’elle apporte tout plein de nouveaux capitaux sur le marché mondialisé de la finance, marché moribond depuis la Crise…

http://bit.ly/cLEvp1

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s