Toujours Sir Winston…

Nous sommes enfin sortis d’un chaos de ruines matérielles et morales qui n’avait jamais obscurci l’imagination des siècles précédents. Après tout ce que nous avons souffert et tout ce que nous avons accompli, nous nous trouvons encore confrontés à des problèmes et à des périls qui, loin d’être moins graves, sont plus redoutables encore que ceux auxquels nous avons échappé de si peu. Ayant vécu et agi à cette époque, je me propose de montrer avec quelle facilité aurait pu être évitée la tragédie de la Seconde Guerre mondiale. Comment la vaillance des méchants se renforça de la faiblesse des vertueux, nous verrons ensuite comment les conseils de prudence et de retenue peuvent devenir les premières causes de périls mortels, comment les demi-mesures nées du désir de sécurité et de tranquillité peuvent mener au cœur même du désastre.

Churchill

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s