Révolution !

70% des Français sont contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement et ses législateurs. Laissons de côté de savoir qui a raison – tout le monde a raison : les travailleurs ont raison de refuser une régression injuste qui ne résoudra pas le financement des retraites, même à moyen terme, le Prince a raison de vouloir donner des gages aux marchés financiers pour qu’ils ouvrent des lignes de crédit au pays, car la France en aura de plus en plus besoin pour acheter, par l’assistanat, la paix sociale. Il est un fait qu’une large majorité de nos concitoyens rejette la mesure-phare de la réforme : le passage de 60 à 62 ans. Les médias, non pas perméables, mais trempés des dogmes néolibéraux, ont eu beau faire de marteler que nous étions des arriérés sur le continent UE à travailler si peu longtemps, il n’en est résulté que de la haine contre ces d’outre-Rhin ou d’outre-Manche qui mettent tant de zèle au travail qu’ils s’y traineraient sexagénaires !

En l’état actuel des choses, c’est un blocage majeur, or il se dessine qu’il n’y aura pas de négociations sur les 62 ans.

Le mouvement protestataire se continuera au 23 septembre, mais les syndicats censés porter le mouvement s’en profilent déjà comme les fossoyeurs… La CFDT a déjà quasi baissé les bras – elle se contenterait de quelques mesurettes pour les métiers pénibles et abandonnera la retraite à 60 ans -, la CGT ne fera plus la fiéraude quand les journalistes se presseront au portail du CE d’EdF-ERDF, seuls FO et SUD-Solidaires tiennent le coup et envisagent un vrai bras-de-fer d’une grève générale reconductible.

À la droite des syndicats, l’opposition parlementaire soutient le mouvement… sur la molle approche cédétiste (Fabius, qui n’est pas la droite du PS, ne dit mot sur les 62 ans : il cautionne). Alors que se passera-t-il quand tous les sociaux-démocrates (PS-CFDT) et leurs vassaux (PC-CGT) auront baissé les armes ? Ils sont supposés représenter près de 50% de l’électorat, et les deux plus grosses centrales syndicales du pays ; or il ne fait pas beaucoup de mystère qu’ils vont se retourner du côté des néolibéraux contre les 2/3 du pays qui ne veut pas de la réforme. Parviendront-ils, à coups de gesticulations médiatico-préélectorales, à faire avaler la couleuvre en détournant la colère populaire vers des points de détail de la réforme ? les carrières pénibles… ou discontinues… les femmes… les Alsaciens et les Antillais… que sais-je encore ? Les sociaux-démocrates réussiront-ils, à coups d’amendements décoratifs, à faire oublier le fond du problème ?

Clairement, il est à craindre que oui : ils disposent – avec tous leurs alliés néolibéraux (UMP, MoDem, Verts) – d’une véritable machine de guerre à leurs bottes, dont tous les soldats ont été formés, comme eux, dans les meilleurs think-tanks de la pensée unique – TINA ! Or ces médiateurs ont encore et toujours les faveurs de l’audimat ! Dans ces conditions, ils peuvent continuer à œuvrer, encore et toujours, à la fabrique de l’opinion et du consentement, consentement qui prendrait ici forme de résignation désespérée. (Quand donc les téléviseurs resteront-ils enfin éteints aux heures des JT ?)

Mais si – un peu comme un nouveau CPE, ou comme en 2005 – le peuple s’obstinait malgré la trahison de ceux qu’il a élu en qui il devrait pouvoir avoir confiance ? Car , n’en déplaise au PS – qui y perdrait beaucoup de sa crédibilité pour 2012 -, c’est encore possible. Il se peut que les manifestations, les grèves, les actions, débordent les structures de gauche qui ont en charge de juguler les ardeurs des petites gens. On verra, au mois d’octobre, quand les premières trahisons des « gôchistes » se révèleront et, « courageusement » comme ils diront, lâcheront l’affaire : alors les mouvements sociaux se résorberont-ils ? ou bien s’amplifieront-ils ? Alors, si la stratégie des collaborateurs était mise en échec, on pourrait bien craindre – comme jamais ça n’a été le cas depuis 1968 – une révolution…

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s