Hollande a encore un gag !

« Contacté par LEXPRESS.fr, le socialiste, et proche de François Hollande, Faouzi Lamdaoui, ajoute que ce dernier a réfléchi à une proposition concrète en faveur des retraites: « le contrat de générations ». Selon ce dispositif, tout employeur qui embaucherait un jeune en CDI et qui, dans le même temps, conserverait un senior, serait exonéré de cotisations sociales. Cette mesure incitative permettrait au senior de préparer son départ à la retraite, en devenant le tuteur du jeune. »
C’est à dire que l’on exonèrerait de cotisations ceux qui embauchent… et que donc ces emplois ne cotiseraient pas pour payer les pensions ! que donc on fait perdurer, avec plus de travailleurs, le même problème de financement ! Heureusement qu’il a fait les grandes écoles pour sortir une énormité pareille !
Ils sont prêts à en faire des gesticulations ridicules au PS (et à la CFDT) pour sauver le cœur de la réforme Woerth-Sarko, c’est à dire les 62-67 ans ! Jusqu’à promettre que dès qu’ils reviendraient au pouvoir, on reverrait les 60 ans – mais les Français, pas si bêtes ! ne les croient pas… Ou bien c’est Aubry qui raconte qu’il faut penser aux femmes, aux « carrières pénibles », et tout un salmigondis dont on voit de plus en plus que c’est une comédie pré-orchestrée avec le gouvernement pour que celui-ci fasse mine de faire des concessions à la gauche, mais surtout qu’on garde bien leur projet commun : 62-67 ans !
Ils ont peur, dans la gauche molle, les Hollande, Aubry, DSK, Chérèque, Ségolène, que le mouvement devienne, malgré leurs parasitages, vraiment trop important ! qu’il contraigne Sarko à abandonner le projet Woerth (pas Woerth, Sarko ne le peut pas : Woerth, à n’en pas douter, a ses dossiers sur le président !). La catastrophe que ce serait pour leur projet ! C’est que toute cette réforme, dont il faudrait être lobotomisé UMP pour croire qu’elle règlera quoi que ce soit, même à court terme, sur le financement des retraites, cette réforme est destiné aux marchés financiers : il faut leur faire accroire que les Français travailleront plus (en absence d’emploi…) ; sinon ils vont faire les méchants, les marchés financiers, ils vont rechigner à prêter à l’État, on va perdre son AAA+, on va se retrouver avec des intérêts trop lourds, et là…
Là il n’y aura plus d’autre solution que de faire une pause quant au dogme imposé par l’UE : la France sera bien obligée de fermer les frontières, de contrôler sa bourse, d’interdire les transferts de capitaux nationaux, de quitter l’euro, de dévaluer… Et fini leur grand rêve européen qui fait sacrifier aux socialistes, sur l’autel de Lisbonne-Bruxelles, les retraites des Français !

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s