Hadopi…

Il faut protéger les pauvres petits compositeurs de musique qui voient leurs droits d’auteur bafoués par le téléchargement ! sauf que ces pauvres compositeurs, même sans le téléchargement, ne touchent pas lourd de droits d’auteur…, qu’en plus leur premier but est de se faire connaitre, quitte à mettre eux-mêmes sur des sites de téléchargement leurs œuvres en espérant que de méchants pirates viendront les piquer et les sortiront de l’anonymat ; par le téléchargement, ils espèrent acquérir un peu de notoriété. En réalité, la loi ne protège que les « gros », ceux qui voient un million leur passer sous le nez à cause du téléchargement… et ne se contenteront que de 9 millions au lieu de 10 ! un gros manque à gagner… Mais que leur sert tant de droits ? en quoi ce dixième million leur manquera ? peut-on vivre bien avec moins de 10 millions ? (oui !)
Certes cet argent va manquer aux « majors » qui produisent les disques. Sauf que l’on n’est plus dans les années 70, aujourd’hui on peut produire une maquette de qualité commerciale plus que correcte sans entrer dans de coûteux studios, on sort un CD d’excellente qualité avec des outils accessibles à beaucoup. D’ailleurs les majors ne produisent quasi plus les CD, elles se contentent de les diffuser, et c’est là que le bât leur blesse : les coûts de communication et de publicité sont faramineux ! Pour lancer un artiste qui leur plait, elles vont devoir mettre beaucoup sur la table tant la qualité des concurrents non labellisés est équivalente. Mais alors, si les majors ne font pas mieux que les autres, à quoi servent-elles encore ?
En tous cas, le gouvernement français a décidé de sauver ces majors, sans douter qu’elles soient utiles, il a donc promulguer la loi Hadopi pour combattre les téléchargeurs. On va les contraindre ainsi, pour ne pas se faire alpaguer de sauvegarde des intérêts des majors, à utiliser le cryptage des données qui les protègera d’être pris en faute.
Et vlan ! voilà que ça ne plait pas du tout aux services secrets, en particulier américains, qui voient d’un très mauvais œil cette incitation au cryptage généralisé des échanges sur internet : leur travail d’espionnage du web – notamment contre le terrorisme – va s’en trouver compliqué, voire impossible.
Majors et terroristes : même combat !

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=16403

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s