Strauss-Kahn, c’est le meilleur !

Dominique Strauss-Kahn, c’est le meilleur ! Les sondages s’entêtent à le claironner, tous s’éblouissent du « réalisme » de ce grand « socialiste ». Pour le 2ème mandat de présidente de Mme Royal, il sera son meilleur premier ministre (on a un peu de mal à imaginer qu’il quitterait sa toute puissance mondiale au FMI pour faire n°2 en France…). Et l’humoriste Cohn-Bendit, oubliant que son parti est censé présenter un candidat aux Présidentielles, en fait son champion ! il déclare que « le débat le plus intéressant en 2012 serait Dominique Strauss-Kahn contre Nicolas Sarkozy » ! Beau débat en effet…
D’après DSK, « le niveau de vie a cessé de s’améliorer pour une raison clé : un choix social conscient de travailler moins. » En langage Sarko, ça donne qu’il faut « travailler plus pour gagner plus ». Pas de débat.
Pendant que Sarkozy et ses gouvernements œuvrent à casser le droit du travail, pour DSK, au contraire « il serait bénéfique de lancer au niveau européen une initiative pour un marché du travail unique, sur le modèle du marché unique qui a harmonisé les marchés des biens »… je me suis trompé : il n’y a pas de « au contraire », ils sont encore d’accord (DSK rêve juste d’aller encore plus loin et ne pas se contenter de casser le droit français, il lui faut aussi détruire tous les droits du travail du continent). Pas de débat.
Sarkozy et l’UMP s’acoquinent avec la « Dame de téflon » teutonne, la grosse Angela (qui nous rappelle sa grosse cousine, Bertha), pour que les budgets des États soient soumis à la mansuétude éclairée des commissaires européens de Bruxelles, DSK a lui l’ambition « de créer une autorité budgétaire dotée d’une indépendance politique comparable à celle de la BCE. Cette autorité établirait le cadre budgétaire de chaque État et allouerait les ressources depuis un budget central ». Pas de débat.
La retraite ? DSK a déclaré, avant même la promulgation de la loi Woerth, qu’il fallait la repousser à 62 ans. Pas de débat.
La mondialisation ? le « marché libre et non faussé » en Europe ? l’euro ? l’absence de démocratie réelle des institutions européennes ? Nicolas et Dominique sont globalement d’accord. Pas de débat.
Tandis que les problèmes des Français, ceux dont ils voudraient qu’on débatte, sont les plans de rigueur, le chômage, les délocalisations, le démantèlement des services publics, l’immigration, voire l’insécurité, sur tous ces sujets, les adversaires « intéressants » de DCB chantent à l’unisson. Pas de débat.
Le débat « intéressant » de Dany le rouge-vert-bleu serait donc autour de la poudre aux yeux semée par Sarkozy et ses amis pour séduire les frontistes : « l’identité nationale », les Roms, les « racailles » qui attendent encore leur Kärcher… ? Beau débat vraiment !

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s