« l’islam est une «menace» selon 40% des Français et des Allemands »

« L’islam est une «menace» selon 40% des Français », c’est dans le titre d’un papier du Parisien.

On pourrait se réjouir que 40% de nos compatriotes reconnaissent que la religion musulmane est une menace pour nos sociétés, pour la raison, pour l’Humanité… Car oui, les revendications incessantes de certains fanatiques de Mahomet (محمّد) sont des agressions contre notre civilisation et contre les valeurs humanistes des Lumières. On pourrait même s’inquiéter que 60% des personnes interrogées n’y voient rien d’alarmant (est-ce que la scientologie ou les mafias ne sont pas elles aussi potentiellement des menaces ?). Considérer que c’est une menace, ça ne présuppose pas que l’on en fasse quelque chose de primordial.

Mais, en réalité, les résultats de ce sondage sont inquiétants, car le papier du Parisien ne dit pas du tout la même chose que son titre : c’est en fait 42% de Français qui considèrent « les musulmans » plutôt comme une menace ; or là, l’amalgame est terrible, tout juste excusable par le « plutôt » de précaution. Car il ne s’agit pas d’une question sur « l’islam », cette religion et son dogme, mais sur « les musulmans », tous, quels qu’ils soient.

Si l’on doit se dresser contre l’islamisme quand il agenouille illégalement des croyants dans la rue, quand il exige des médecins de même sexe que le patient, quand il nous soumet à des nourritures halal dans des lieux publics, quand il fait porter voile ou burqa aux femmes, quand il exige des piscines municipales des horaires non mixtes, quand il en appelle à des subventions publiques pour construire ses lieux cultuels, quand il assassine Théo Van Gogh, quand il menace ceux qui ont légalement blasphémé, ventrebleu ! tout cela et bien d’autres choses ne sont pas tolérables ; mais il y a un gouffre à passer de ces trop nombreux arriérés à un « les » musulmans !

Un gouffre que n’ont pas hésité à franchir les sondés, alors que – à leur charge – leur était aussi proposée la bonne réponse : ils sont tout de même 38% à reconnaitre que les musulmans ne sont ni une menace, ni un un facteur d’enrichissement culturel. Car c’est cela : les musulmans ne sont pas une menace, ni ne sont en soi facteur d’enrichissement culturel. Certains musulmans sont de véritables menaces, certains sont des puits de culture (et peut-être que Tarik Ramadan est un peu des deux ?).

Les journaleux ne vont pas manquer de bavasser sur « l’islamophobie » que tout cela révèle dans notre pays… (Ils seraient plus inspirés par Voltaire que par BHL, ils loueraient que l’on soit si nombreux à railler les superstitions et les bondieuseries !) Mais je me doute que ces maitres de l’opinion se rangent plutôt dans le naïf politiquement correct rejoint par seuls 22% des Français de l’enquête : voir les musulmans comme «un facteur d’enrichissement culturel» ! or en quoi « les musulmans » peuvent-ils être facteur d’enrichissement culturel ? Évidemment qu’ils ne sont ni l’un ni l’autre ; et prétendre le contraire, c’est prendre parti pour l’islamisme, ou au contraire pour un genre de racisme non génétique qui condamnerait ceux qui auraient certaines idées en tête (Allah, Mahomet…) à être foncièrement « mauvais ». (Beaucoup d’entre nous sont encore traumatisés par l’héritage manichéen des religions du Livre !)

Les musulmans fanatiques sont une menace, avant tout contre l’islam qu’ils font régresser, et surtout contre les musulmans qui en sont les victimes. Or, même si l’on ne suit pas Roland Dumas et ses doutes quant au 11 septembre, les tués par ceux qui assassinent au nom du prophète des Arabes sont avant tout des musulmans : près de 100 000 morts en Algérie, les attentats à Bagdad ou ailleurs sur des marchés, et même la jeune fille brûlée en banlieue pour ne pas s’être montrée assez vertueuse aux yeux de ses meurtriers. Sont aussi une menace ceux des Français « de souche » qui se montrent permissifs avec certains zélotes musulmans, et condamnent du coup les plus modernes d’entre eux à revenir à des coutumes barbares.

Quoi qu’il en soit, quelles qu’en seront les interprétations excessives et indignes qu’en feront ceux-ci ou ceux-là, que 42% des Français voient dans chaque musulman la partie d’une menace, c’est monstrueusement grave et cela révèle cet échec que personne ne peut nier de la politique migratoire communautariste initiée par Giscard dans les années 70, politique qui ne s’est jamais modifiée depuis. Les longs atermoiements pour parvenir à cette demi-mesure de l’interdiction du voile dans les écoles publiques, le débat – trop long lui aussi – pour enfin interdire la burqa, les tolérances coupables pour les prières de rue, un fast-food d’État qui se « halalise », toutes ces petits désordres et bien d’autres que la loi républicaine se devait de circonvenir fermement, tout ce manque de cohérence que les politiciens ont démontré aux Français, tout cela a poussé à une radicalité ignoble et légitime que l’on ne peut que regretter.

J’ajoute quelques lignes bien après avoir écrit ce qui est au-dessus. Il y avait en effet des incohérences entre le titre et le corps de l’article, il y en a encore plus avec le contenu véritable du sondage, et même avec les conclusions mesurées que l’IFOP, qui a fait l’enquête, en tire. En effet il ne s’agit en fait ni de musulmans ni de l’islam ! La question posée aux sondés concernait « la présence d’une communauté musulmane » qui serait plutôt une menace pour « l’identité de notre pays » (et non pour la France)… Ah, ces journalistes ! aiment-ils à faire passer les Français et les sondeurs pour les monstres qui leur ressemblent ? ou alors sont-ils aussi idiots qu’ils voudraient nous le démontrer ?

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s