Bruxelles…

Une dépêche AFP du 07 avril révèle toute l’impuissance du Parlement européen, peu importe d’ailleurs qu’elle a été ce jour-là le sujet du débat (le nucléaire) : » Les députés européens… ont échoué jeudi à adopter un texte commun sur la sécurité nucléaire européenne… La droite, les libéraux, les socialistes, les Verts et l’extrême-gauche s’étaient mis d’accord sur un projet de résolution… invitant (notamment) à un moratoire sur la construction de nouveaux réacteurs… le texte a finalement été rejeté par 264 voix pour, 300 contre et 61 abstentions.
Les députés français et polonais du groupe PPE (droite) ont majoritairement rejeté le texte en raison de leur opposition au « moratoire »… Plusieurs députés allemands de ce groupe ont en revanche approuvé la motion. Les socialistes se sont opposés au texte après le rejet d’un amendement clé pour eux. L’amendement a été rejeté en raison du ralliement d’une majorité de libéraux à la droite sur ce point. »
Le parlement est divisé en nombreux courants idéo-politiques, il est aussi partagé en élus nationaux. Chaque groupe prend une décision, ici, les plus importants s’étaient mis d’accord. Mais tout a capoté quand les voix, mises en minorité à l’intérieur de chaque groupe, ont exprimé des options nationales (que l’on ne peut pas délégitimer). Les députés des droites française et polonaise avaient dû accepter leur défaite au PPE, les vaincus allaient par contre obtenir, avec le soutien des libéraux, le rejet d’un amendement… décisif pour les socialistes. Le texte a logiquement été rejeté.
Une discipline de groupe aurait dû permettre le contraire ; mais pourquoi y aurait-il une telle discipline ici ? Il faudrait qu’il y ait un intérêt à cette discipline (soutenir un gouvernement par exemple : or, pas de gouvernement de l’Europe !), ou des risques de relégation des récalcitrants (pas de risque qu’un parti national refuse l’adoubement à un député qui a défendu la ligne de ce parti ! c’est même le contraire).
En conclure que le parlement européen a mal été conçu serait faire une gigantesque erreur, il a justement été parfaitement conçu ! conçu pour que le parlement, explosé en divisions artificiellement camouflées par des « groupes », ne puisse jamais rien orienter de majeur dans la politique de l’UE. Que ce soit sur le nucléaire, les politiques fiscales, environnementales, sociales…, le parlement a été agencé pour qu’il ne puisse jamais donner de la voix à côté des maîtres de l’Union : les oligarques du Conseil et de la Commission. Le parlement n’est que la chambre d’enregistrement « démocratique » de leurs décisions.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s