La médiacratie en berne

Cousteau, Delors, Hulot, avaient déjà été dans leurs rêves quand, en 1995, ils n’étaient pas d’accord : les uns louaient Jospin, les autres Balladur – et c’est Chirac qui a été choisi par le peuple souverain. En 2002, ils s’étaient tous réunis derrière Jospin… qui n’a même pas atteint le deuxième tour ! En 2005, en chœur, ils ont clamé leur « oui » – en vain. En 2007, ils avaient leur madone – Royal ! -… battue par Sarkozy ! Pour 2012, ils sont orphelins avant même le premier tour, leur chouchou est coincé aux states pour une sordide affaire de mœurs. Pauvres journalistes ! J’en pleure de rire.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s