Osons le pronostic !

La présidentielle, c’est pour bientôt. Je ne sais pas qui va gagner. Logiquement, ça devrait être Hollande : il a chopé la sympathie auvergnate (Pompidou, Giscard, Chirac) qui lui sera très utile à Paris qu’il a d’ores et déjà gagnée ; et puis surtout, il a un candidat désigné, Sarko, complètement délégitimé – tous les sortants européens sont balayés. Le face-à-face Hollande-Sarkozy au 2ème tour devrait amener la candidat du PS à l’Élysée. Il a un handicap statistique : tous les candidats pronostiqués, comme lui, vainqueurs 6 mois avant les élections ont été… battus (Barre, Balladur, Jospin, Royal).

Si la Grèce ne sort pas de l’euro avant fin avril (j’imagine que Merkel attend mai-juin pour exclure les Héllènes de la monnaie commune), je crois à un 2nd tour Sarkozy contre Marine Le Pen. Parce que Hollande n’est ni socialiste ni de gauche, parce que, s’il est un humoriste doué, il n’a aucune proposition politique, parce qu’il a trop d’adversaires autour de lui (Montebourg comme Valls qui se projettent en 2017, ils n’ont donc pas intérêt à ce qu’un candidat de leur parti l’emporte cette année). Et puis, un ses atouts exacerbe l’Élysée : après que Sarkozy ait éliminé en 2007 le candidat de l’oligarchie (Ségolène, la “madone des sondages”) et ait fait pourtant si ostensiblement allégeance à leurs vœux, cette oligarchie (Bolloré en est un bel exemple) lui préfère le candidat réputé socialiste. Au point que Sarkozy, par égotisme justifié, préfère jouer le risque d’un duel avec la candidate du FN, tentant un remake du “21 avril”. Un 2nd tour face à Marine étant la seule chance pour Nicolas de conserver le Château.

Or il y a peu de candidats de gauche pour exclure Hollande du duel final. Il y a bien Mélenchon, “voiture-balai” du PS pour Mme Le Pen… Le jeu consisterait donc à ce que le Front de Gauche affaiblisse suffisamment Hollande pour que son score soit inférieur à celui de Marine. Pour l’instant, on peut tabler, à 3 ou 4% près, sur un 1er tour à 20% pour Sarkozy, 20% pour Hollande (hors Ile de France, 33% pour Hollande, c’est grotesque), 20% pour MLP, 10% pour Bayrou, 5% pour Méluche, 5% pour NDA, 1% pour Joly. Le jeu consiste pour Sarko comme pour Marine a faire monter Mélenchon, et surtout à lui faire bouffer des voix hollandistes. Marine Le Pen est maître du jeu : elle a décidé la scission radicale d’avec le sénateur socialiste, radicalisant son propre discours, s’interdisant de débattre avec ce “leurre”.

La prestation de MLP chez Pujadas (le “salaud” de Mélenchon) a été en ce sens un cas d’école (quel talent de plaideuse elle y a déployé !). Objectivement, les programmes économiques des fronts “de gauche” et “national” sont quasi les mêmes sur les grandes lignes (euro, BCE, mondialisation, politique extérieure, dette, loi de 73, fonction publique, retraites…). Pourtant elle a choisi l’affrontement total avec Mélenchon, réactivant les antiennes frontistes (immigration, famille, Nation…), refusant la discussion avec lui (arbitrée par le “salaud”), le reléguant au rôle que n’a maladroitement pas dénié Mélenchon de “leurre” du PS, lui refusant sa revanche après l’échec de celui-ci au cours leur confrontation chez Bourdin. Le message est clair : à ceux qui hésiteraient entre lui et elle (ils sont nombreux), il faut choisir.

Cette stratégie pourrait laisser une belle place au Front de Gauche au premier tour, peut-être suffisamment pour faire un 15/15 Hollande/Mélenchon plutôt qu’un 20/10 ; en ce cas, c’est Marine qui est au 2ème tour. Et l’Élysée a envoyé Gaino contre elle, c’est-à-dire pas un adversaire. Rajoutons que le débat a eu lieu pendant les vacances scolaires des bobos parigots que ne convoitise pas Marine Le Pen : elle en attend plus de la “France profonde”, elle a raison, c’est celle-ci qui a gagné contre la capitale en 2005 et en 2007.

Le score du 1er tour pourrait alors être, si leur stratégie fonctionne, 20% Sarko, 20% MLP, 15% Hollande, 15% Méluche, 10% (au maximum !) Bayrou, 5% NDA, 1% pour la Norvège. (Restent des inconnues importantes : Villepin sera-t-il vraiment candidat contre son ennemi personnel ? Et surtout la situation internationale, européenne d’abord.)

Quant à qui l’emportera ?… le 3éme tour – les Législatives – risque d’être intéressant…

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Osons le pronostic !

  1. adelannoy dit :

    Bordel ! y a dix jours que j’ècrivais ça, et voilà-t-y-pas que – grâce au coup de MLP – Mélenchon se trouve soudain un électorat (en est-il vraiment content ? je l’espère, mais je n’en suis pas sûr !).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s