La guerre de Troie n’aura pas lieu ?

Lassitude. Syrie, Iran, Israël, Russie, et l’Empire yankee qui agite tout ça. La logique implacable d’une crise financière qui ne finira pas, dont le principal problème est la totale insolvabilité des États-Unis, contraints de jouer des coudes, quitte à renverser l’échiquier pour renverser le cours fatal des choses vers leur décadence. L’Europe au destin couplé par ses Princes à celui de son Maître au nom d’une inexorable logique atlanto-capitaliste.

C’était en début d’août, en 14, que débuta la Première ; la Troisième pourrait bien commencer dans les mêmes eaux. D’un côté l’Iran qui invite son peuple à se préparer à la « fin du monde » suite aux menaces de l’État juif, de l’autre on menace d’une intervention armée de l’Otan contre la Syrie. Les prétextes en bandoulière – l’un préparerait l’arme atomique, tandis que l’autre n’est pas assez compatissant avec sa révolte armée – pour engager le Grand chambardement. Or il n’y aura pas d’attaques séparées : si l’OTAN va en Syrie, l’Israël s’occupera en parallèle l’Iran.

« On » a sauvé les « démocrates » libyens au prix de 50 000 morts, maintenant ce serait au tour de ceux de Syrie, au risque d’un conflit avec la Russie. L’Empire s’est emparé de l’Irak pour le « libérer » du Grand-Méchant Saddam et des « armes de destruction massive » au prix d’une guerre civile, maintenant c’est au tour des 80 millions d’Iraniens de s’initier aux joies de la « démocratie » sous tapis de bombes des B52. Cette même démocratie qui nous a affublé d’un Hollande européiste inféodé aux désidératas de Washington et son Obama-prix-nobel-de-la-paix (quelle blague !).

Les menaces de la Russie ont été claires, si l’Occident ricain met ses pattes en Syrie, elle interviendra. Ces deux conflits pourraient embraser tout le Moyen-Orient. Au premier rang, une puissance armée du feu nucléaire : l’Israël. Au-delà, les deux plus grosses puissances atomiques : les USA et la Russie. Juste derrière, il y a encore les bombes de l’Angleterre (qui gère le Royaume-Uni)… et de la France. Plus loin, il y a celles du Pakistan, juste à côté celles de l’Inde. La Chine et la Corée du Nord compteront les champignons ?

Mais voilà ! L’Israël, c’est un pays non viable, sans eau et sans matières premières, entouré de voisins hostiles. Le concept « État hébreu » est enterré (en particulier par la démographie) d’ici quelques décennies s’il ne s’est pas étendu bien au-delà de la Palestine jusqu’à l’Euphrate (occupé par l’Oncle Sam). Quant aux States, ils ne se sortiront jamais de leur déclin économique sans un magistral coup de dé ; nos plus gros débiteurs de la planète n’ont plus en main à jouer que leur seule et dernière carte maîtresse, la Marine et ses GI’s, sinon ils ont perdu la partie et c’en serait fini de l’american dream.

Or, quoique l’on puisse en penser comme nous le présente les média de l’oligarchie mondialiste, Assad n’est pas Khadafi : il est sous la protection de Poutine qui a déjà armé sa DCA. Et la petite Irak sous embargo n’était pas ce qu’est la prospère République islamique d’Iran alliée du régime syrien. La guerre dans laquelle on (les États-Unis et l’Israël) veut nous entraîner promet d’être un carnage mondial.

La Libye, 7 millions d’habitants, l’Irak 31 millions. Syrie, 22 millions ; Iran, 78 millions. Sans compter 77 millions de Turcs (coincés entre l’OTAN dont ils sont membres, la Russie et la Syrie dont ils se font l’ennemi), 143 millions de Russes… et 500 millions d’Européens en deuxième ligne. N’oublions pas 4 millions et demi de Géorgiens otanophiles dans la même position que les Turcs. Avec 300 millions d’Étatsuniens, ça nous fait un bon milliard de belligérants en première ligne, dont cinq puissances nucléaires. Avec 8 millions d’Israéliens qui inviteront Liban (via le Hezbollah), Gaza et le Hamas, peut-être la Jordanie encerclée de combats, et pourquoi pas l’Égypte des Frères musulmans (83 millions d’habitants)… Ça nous promettrait enfin ce « choc des civilisations » prédit par Hunttington et les néocons, sauf que ne s’y opposeraient pas islam contre Occident, mais sunnites pro-américains unis aux atlantistes, contre chiites antisionistes et opposants à l’Empire… Un bel holocauste en perspective !

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La guerre de Troie n’aura pas lieu ?

  1. Oui c’est fort possible que cela finisse dans l’holocauste final.

  2. Voyager I dit :

    Ce serait du pur suicide. Le plus probable à mon avis, est que nous laisseront les massacres avoir lieu. Non sans les avoir dénoncés, filmés, analysés mais bien vite les feux de l’actualité se tourneront ailleurs. Comme au Rwanda, en Bosnie, afrique du sud, et partout ailleurs. A moins que les russes se retirent. En occident la vengeance se mange froide.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s