à droite, à gauche…

Ils me font tous caguer grave avec leur droite et leur gauche ! J’ai essayé d’y trouver un sens pendant des décennies en essayant d’opposer le clan de la liberté à celui de l’égalité : la droite aurait été obnubilée par la liberté et la gauche par l’égalité… mais la droite est répressive – contre la liberté – et la gauche ne promeut que l’égalité entre des traîne-savates écrasés par une oligarchie – fût-elle « dictature d’un prolétariat » forcément autoproclamé, et tyrannique.

La gauche, c’est peut-être alors la liberté qui défend les droits de l’homme (drouadlom pour Régis Debray… qui se sent de gauche) – ce qu’elle fait très bien… quand elle est dans l’opposition – et la droite « l’ordre » et la police-partout-justice-nulle-part – sauf que de Pasqua à Joxe, de Vaillant à Sarkozy, de Guéant à Valls, je n’ai senti de différence que dans le discours de propagande.

Ma conclusion aujourd’hui ? C’est sur du vécu que je la fonde, ayant côtoyé ces deux communautés qui aiment à se haïr de peur de trop se ressembler. Les gens de droite réclament que la puissance publique mettent de l’ordre… parce qu’ils ont eux-mêmes un comportement limite borderline, tandis que les gens de gauche veulent que l’on fasse surtout de l’assistance sociale… parce qu’ils rechignent avec horreur à venir eux-mêmes en aide à leur prochain. Choisir entre ces deux cas pathologiques, je m’y refuse.

Pas davantage entre extrême-droite et extrême-gauche, à savoir des ultra-déconstruits à tendance nihiliste, et des avaricieux associables égocentristes quasi misanthropes. Et encore moins « du centre », c’est-à-dire ceux qui additionnent tares des « droite » et tares des « gauche ». Non merci ! « Que l’on soit de droite ou de gauche, on est hémiplégique », avait dit Raymond Aron ; malade lui-même (de droite), il avait pourtant posé le bon diagnostic.

Le capital, il est de droite ? Et Pigasse ? Et Bergé ? Et Sadoun ? Et Bolloré ? Et tous ces autres milliardaires de gauche ? Non, le capital n’est pas qu’à droite, loin de là. Mais ce n’est pas la « vraie » gauche vont nous dire des malins. Ils ont tort. Historiquement, idéologiquement, le PS fait bien une VRAIE politique de gauche ; c’est incontestable. Parce que les mots ont un sens. Ce que nos « malins » voudraient dire, c’est que « la gauche » ne fait pas une politique « socialiste » ; or, rien de plus normal : le socialisme n’est pas et n’a jamais été de gauche. Ni avec le colonialiste Jules Ferry, ni avec Léon Blum qui avait juré au patronat qu’il mâterait la classe ouvrière (il n’a pas pu, le bougre).

En pratique contemporaine, ça donne vouloir trouver que Hollande est plus à gauche que Sarkozy ; et, effectivement, la parole n’est pas la même. Pour ceux qui se contentent des éléments de langage politicien, qu’ils en jouissent ! Moi, je compte les points : égalité, aucune différence dans les actes entre les deux présidents dont l’un signe ce que l’autre avait écrit. Ça donne aussi de vouloir considérer qu’il y a un fossé entre Mélenchon et Marine Le Pen ; or, objectivement, ils ont le même programme politique hormis sur l’immigration (et encore !).

Baratin, baratin, baratin ! Du pas sérieux, du miel pour les mouches, du sel pour les chèvres, ce n’est pas de la politique, c’est du cinéma, et plutôt du navet. N’étant ni caprin ni insecte, ces agaceries ne me touchent pas. Que les « bêê » et les « bzzz » s’amusassent, je préfère rester seul que de me convertir à leurs satanées religions (du latin religere : relier) ; il faudrait avoir la foi pour croire en ces dogmes stupides à côté desquels le christianisme ressemble à une vérité scientifique.*

Amis de droite, amis de gauche, amusez-vous à vous faire plaisir à vous considérer comme des adversaires ! Vous êtes ridicules, vous êtes grotesques, vous êtes rétrogrades, et les Français s’en rendent de mieux en mieux compte. Quant à moi, même quand j’ai manifesté contre les retraites de Sarko-Woerth ou contre la loi Taubira, je n’ai jamais de ma vie été de droite ni de gauche. Le Ciel m’épargne cette infamie !

 

* « Misère d’un certain état d’esprit scientifique ou scientiste qui n’est pas moins étroit que l’obscurantisme religieux ». Victor Hugo

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour à droite, à gauche…

  1. Ping : Michel Onfray est contre le mariage gay | Adelannoy's Blog

  2. Ping : Michel Onfray contre le mariage gay | Adelannoy's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s