Un bilan du  » mariage pour tous « 

BO_M2xgCIAIRcS2.png large

Apparemment, la loi du « mariage gay » est passée et rien n’a changé, les Français vont s’y faire comme ils se sont fait aux 35 heures et à l’heure d’été. Ça, c’est la « vérité » que colportent les médias, en fait, c’est la « vérité » à laquelle ils ont envie de croire, dans leur petit monde médiatique à eux. Ils ont remarqué qu’il n’y avait pas eu de révolution et que le nounours qui est à l’Élysée y trône toujours avec sa Pompadour. Taubirator (le petit nom affectueux que donnent ses collaborateurs à notre ministre de la justice) pérore toujours – voire aboie – avec autant d’assurance – ou d’arrogance. Le tout petit Valls continue de mimer des attitudes gaulliennes en étant méprisé plus bas que terre même par ses propres policiers.

 

Les vilains maires qui se refusent de se vautrer dans la mauvaise comédie boulevardienne de marier ensemble deux hommes ou deux femmes sont promus à être déférés, démis de leurs fonctions, écrasés par le talon de la chaussure de Taubirette. Une fois destitués, de nouvelles élections devront avoir lieu… qui risquent fort de reconduire un maire qui persévère à refuser de marier les deux zozos du même sexe ! Fichtre bleu ! Cela sera d’autant plus vrai dans les petites communes où il n’y a pas foule pour se présenter candidat aux municipales ; dans ces villages, on imagine comment seront reçus avec égard dans l’unique commerce les deux amoureux qui auront foutu la pagaille à Trifouillis… Devant l’incompréhensible « homophobie » qu’ils vont connaître soudain (et on se demande bien pourquoi !), leur restera une solution : la valise !

 

Nos chers petits sentimentaux – pour qui leurs petits cœurs qui battent et leurs sexes qui font ce qu’ils veulent, cela passe avant tout autre chose au monde -, n’auront plus qu’à aller s’installer ailleurs ; car ils auront beau faire, à moins de vider leur ancien village de tous ses habitants, la vie là-bas leur deviendra impossible – elle risque même de le devenir pour toute personne à l’allure un peu ambiguë qui bivouaquerait par Trifouillis et qu’on soupçonnera aussitôt de ne s’y rendre que pour semer la zizanie…

 

À la place de la paire de tourtereaux s’exilant, nous n’irions pas dans une « cité ». En effet, il y a quand même beaucoup de « basanés » ici qui se reconnaissent dans l’islam. On pourra toujours dire que les docteurs de la foi, en opposant entre elles les sourates du Prophète, ne considèrent pas que Mahomet ( محمّد ) ait condamné l’« homosexualité »… Mais nos deux compères « homos » risqueraient bien de se confronter à des croyants à la théologie des plus succinctes – qui ne parlent que quelques mots d’arabe et ne lisent pas la langue littéraire comme mon grand-père le faisait -, genre un peu racaille pour qui, être musulman, c’est ne pas manger de porc, faire ramadan, mettre un voile sur la tête des filles et ne pas aimer les invertis. (Tous les musulmans un peu savants savent que c’est loin d’être ça, mais pas eux.)

 

Nos fiancés gays – mais de moins en moins comme des pinsons – pourront toujours faire un tour dans des quartiers populaires, le « péri-urbain » du géographe Christophe Guilluy. Ils ne s’y plairont pas ; y vivant nous-mêmes, nous pouvons leur dire tout de suite qu’on n’a aucune envie de les accueillir ici ; et les bailleurs trouveront toujours une bonne raison pour leur refuser leurs logements. Les « homosexuels » ici, on en voit beaucoup à la télé et on en connaît tous, ils sont marrants et on ne leur veut pas de mal, de là à vouloir vivre à côté d’eux… non, vraiment pas ! On n’a pas beaucoup suivi la Manif Pour Tous par ici : y a pas des masses de cathos faut dire ! mais ces histoires-là de « mariage pour tous », ça nous semble tomber de la planète Mars ! « On se demande surtout pourquoi ceux-là veulent se marier, alors que, des couples mariés, ici, à part les anciens, il n’y en a quasi aucun – c’est quand même sacrément bourgeois, le mariage ! C’est pas de chez nous ce truc-là, qu’ils aillent plutôt voir ailleurs ! » (C’est là le discours quasi texto d’une voisine.)

 

Restera la solution pragmatique : les centre-villes des grandes agglomérations ! Et l’on se réjouira de cette vertu républicaine que le « mariage pour tous » ait promu que les « homos » vivent entre eux, communautarisés dans les quartiers un peu branchouille du boboland homophile, loin du peuple aux mœurs assez arriérés pour jouer à la bête à deux dos – voire à trois et même plus, mais sans que ça porte à conséquence nuptiale. Ce qu’il y a de bien dans ce nouveau lieu d’habitation de nos mariés-pour-tous, c’est qu’ils pourront s’amuser – pour lutter contre « la bête immonde du fascisme » – à décoller les autocs anti-mariage-gay qu’auront mis partout les élèves des écoles privées qui les voisinent maintenant, puisque la plus grande partie des effectifs de la Manif Pour Tous vient quand même de la petite bourgeoisie catholique avec qui ils partagent le même lieu d’habitation désormais. Parce que, dans les quartiers populaires, il y en a peu d’autocollants contre le mariage à l’américaine, mais ceux qui y sont, faute de gens favorables à cette absurdité ontologique – le peuple a encore du bon sens ! -, il n’y a personne pour les arracher et ils vieillissent tranquillement au point que, de mois en mois, même dans les plus grandes artères, ils perdent toutes leurs couleurs, tranquillement accrochés à une gouttière ou un poteau à côté de l’école communale.

 

Saluons donc que, à moyen terme, la loi Taubira nous promet la constitution d’une centaine de gay villages où se cantonneront nos chers « homos » à marier, tandis que le reste du territoire français aura perdu l’habitude de croiser des gays ailleurs que dans la fenêtre cathodique. Communautarisation qui fera que l’on se souviendra vaguement, un jour, à Trifouillis, de ces deux-là, qu’on croyait bien gentils pourtant, mais qui avaient vraiment dépassé les bornes.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un bilan du  » mariage pour tous « 

  1. Ping : Mariage gay : Fontgombault entre en résistance | Adelannoy's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s