Pourquoi ce succès de la Manif Pour Tous ?

BBK DIGITAL CAMERA

 

 

La Manif Pour Tous a surpris tout le monde, depuis le gouvernement qui espérait bien des rassemblements tels que ceux que promettaient Civitas, jusqu’à ses propres participants. Il aurait été si bon de stigmatiser des cathos intégristes qui condamnent l’homosexualité et parlent en latin, et patatras ! voilà qu’on a des jeunes en jean-baskets. Consternation !

 

 

Frigide Barjot a donc été la Jeanne d’Arc coupable d’avoir suscité un fanclub… pourtant la vente de ses disques n’a pas décollé. Et elle est partie de l’organisation sans que ça ne change rien à la mobilisation. Alors il faut chercher ailleurs les justes causes de cette réussite historique de cette lutte sociale française, et certainement dans cette singulière composante française.

 

 

D’abord, on peut remarquer que ce pays est encore de culture catholique, contrairement aux quelques pays protestants à avoir promu le gay marriage. Les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, l’Angleterre, l’Afrique du Sud, sont des pays de tradition protestante ; ce qui signifie qu’ils connaissent le divorce depuis des siècles et que, par voie directe de conséquence, le mariage n’y a déjà donc plus aucun sens dans la mesure où il n’est plus l’engagement à rien du tout. Si le mariage n’est rien, on peut aussi bien l’accorder entre n’importe qui !

 

 

Pour la Belgique, peu de gens, même de Belges, considèrent cet État comme un « pays » ; d’ailleurs il se pourrait que les jours du Royaume de Dutroux – inventé pour satisfaire les Anglais et leurs cousins ricains – soient comptés… Pour ce qui est de l’Espagne, seul l’histoire peut expliquer comment ce pays catholique s’est mis à marier des gens de même sexe. Le fait est qu’il n’y a pas cinquante ans, Franco – l’allié d’Hitler – était encore dictateur du royaume espagnol. Or, son règne s’est largement appuyé sur l’Église, dès lors discréditée par cette amitié, au contraire de l’Église française qui a plutôt caché des juifs et des résistants que collaboré avec le régime nazi.

 

 

S’il y a une autre cause du refus français d’ouvrir le mariage à n’importe quoi, elle est peut-être à trouver dans le juridique. La conception de la loi en France est transcendantale, elle ordonne – elle met en ordre – la manière de vivre ; or la conception anglosaxonne se base elle avant tout sur la jurisprudence (ce qui nous a par exemple été imposé par l’illégitime Cour européenne de justice, voire aussi la Cour européenne des droits de l’homme et autres invasions du juridisme anglosaxon dans notre monde français). C’est-à-dire que c’est la manière de vivre et de faire des gens qui fait loi chez eux ; alors, si des personnes de même sexe vivent ensemble, on peut bien les marier, on ne va pas chercher plus loin. Chez ces barbares, il n’y a pas de norme, tout va à-vau-l’eau.

 

 

C’est parce qu’il y a encore un peu de sens chez les Français (pas ceux du boboland qui ne le sont plus mais des nomades jactant le globish) que l’on ne veut pas ici le règne de tout ce qu’auront pu imaginer les yankees ; ces garçons-vachers et leur descendance, on veut bien en voir les films, mais qu’ils se gardent leurs mœurs pour eux ! On s’en passera, et qu’ils se souviennent de 66 !

 

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pourquoi ce succès de la Manif Pour Tous ?

  1. Saligo dit :

    Historiquement et encore souvent aujourd’hui dans beaucoup d’endroits, le mariage était et est l’union de deux familles. Depuis, elle est devenue l’union de deux individus qui ne demandent plus vraiment l’autorisation de leur famille, mais qui les sollicite quand même pour financer une bonne partie des frais.
    Dans la communauté gitane française, les familles ont encore un poids important dans le mariage et un couple marié sera reconnu comme tel par toute la communauté sans qu’il soit nécessaire de passer devant un maire. Ceci a d’autres avantages, mais c’est une autre histoire.
    L’Église catholique a mis plusieurs siècles pour reconnaître le mariage et encore quelques siècles pour en faire un sacrement. Les familles mariaient leurs membres, les chefs de villages entérinaient l’acte et toute la communauté le reconnaissait. Ne pouvant pas combattre cet acte plusieurs fois millénaire et comme souvent dans de tels cas, l’église a préféré le récupérer en se l’accaparant de façon exclusive.
    Les protestants revenus aux origines sont donc naturellement revenus sur cette disposition et il n’y a donc pas de sacrement du mariage chez eux. Mais devant la pression populaire de leurs adeptes ils ont quand fini avec réticence par accepter de bénir une telle union.
    Quand vous voyez un couple en costume d’apparat entrer dans un temple, il ne va pas s’y marier, mais seulement s’y faire bénir.
    Les chrétiens d’origine et les protestants d’aujourd’hui considèrent en effet qu’un individu ne peut être marié qu’avec Dieu en exclusivité, et ceci jusqu’à la fin des temps.
    C’est pour tout cela que les protestants n’ont pas la même vision du mariage, alors que les catholiques sont contraints de le défendre bec et ongle. Mais on est en droit de se demander pourquoi une telle attitude. Après tout, ce n’est que le mariage républicain qui est ouvert aux unions homos. Si on peut contraindre des maires, on ne peut contraindre des prêtres à unir des homos.
    J’ai dans ma famille des protestants relativement âgés et conservateurs, mais néanmoins assez incultes sur l’histoire de leur propre religion, qui étaient pour le mariage homo parce que leur pasteur relayait un message favorable à celui-ci.
    Les protestants voient d’un bon œil la disparition de cette institution qui fait concurrence au vrai mariage avec le Dieu unique.
    Qu’on soit homme ou femme, on épouse Dieu. Dieu étant plutôt masculin, un croyant homme fait automatiquement un mariage homo avec Dieu. Ce type de mariage ne peut donc pas être condamné.
    Ceci n’est qu’un libéralisme de façade, car les protestants sont rétrogrades, ils ont peut-être des pasteurs féminins, mais ils ont refusé tout rôle important aux femmes dans leur croyance. Le rôle de la mère a été effacé, remplacé par le rôle prééminent et exclusif du Mâle, tel que le concevaient les peuples sémites des steppes et des déserts du Moyen-Orient.
    Mais le cas de la France et du protestantisme est différent des autres pays, ceci étant lié à notre propre histoire. Les protestants ont toujours défendu la République qui les a libérés, en opposition aux catholiques royalistes et conservateurs. Ils sont donc plutôt à gauche, du moins bien plus à gauche que les protestants des pays anglo-saxons, alors que les cathos sont plutôt à droite. La loi de 1905 de séparation de l’église et de l’État a été inspirée et soutenue par la minorité protestante qui voyait là un affaiblissement de leurs concurrents et ennemis catholiques. Le mariage homo est donc un élément de satisfaction pour eux, non seulement ils ne sont pas concernés, mais il a l’avantage d’affaiblir une nouvelle fois leur concurrent catholique.

  2. adelannoy dit :

    Précisions très intéressantes. Personnellement je ne me place pas sur un plan religieux, bien que baptisé, je ne suis pas chrétien. Je suis contre le mariage entre gens de même sexe pour les mêmes raisons que Alain de Benoist ou Natacha Polony. c’est-à-dire que la famille – parents et les enfants qu’ils ont conçus – est la base de la société à laquelle il ne faut pas toucher sans risquer d’effondrer tout l’édifice… ce qui est déjà en cours depuis au moins deux siècles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s