Taubira ne digère pas sa banane

bananaLa ministre de la justice du gouvernement impopulaire de notre z’Ayrault national rebondit sans cesse sur sa peau de banane angevine. Au départ de « l’affaire », l’accusation lancée par un média local (subventionné par qui ?) traitant la dame Taubira de « guenon ». Or, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Mme Taubira est noire, ce qui aurait inspiré à une militante FN de la comparer à un « singe » (la SPA n’a pas à ce jour protesté contre cette comparaison dégradante avec le respectable animal). Lors d’un énième rendez-vous de la Manif pour tous – qui ne se fatigue pas d’accueillir comme il se doit la promoteur de la loi inventant le mariage entre personnes de même sexe -, une enfant de douze ans, d’après les journaleux, aurait tendu une peau de banane vers les fenêtres derrière lesquelles se cachaient la ministre, aurait alors été repris par de nombreuses voix : « La guenon, mange ta banane ! » ; crime de lèse-majesté intolérable pour tout apôtre de la tolérance.

                                           ***********

Les premières accusations n’ayant été corroborées par aucun témoignage, une semaine plus tard, ceux qui ont lancé la rumeur diffusent une vidéo censée prouver leur écrit. Cette semaine de délai entre les deux faits médiatiques inspirera des doutes aux plus complotistes qui remarqueront avec justesse que c’est bien plus de temps qu’il n’en faut pour commettre un montage.

                                       * * * * *

Toujours est-il que, sur ce film, on voit bien une peau de banane tenue par une très jeune fille d’une dizaine d’années qui, semble-t-il, vient de manger le fruit exotique et le tient comme un déchet dont elle compte se débarrasser. Plus loin, on retrouve l’objet du délit brandi ostensiblement tandis que des mômes gigotent et que des voix saturées féminines, ou bien de jeunes enfants, scandent quatre fois de suite quelque chose qui ressemble au slogan « raciste » et coupable. (L’enregistrement est opportunément surtitré.) Une fois le forfait accompli, ces voix coupables disparaissent à tout jamais du film.

Mais la peau du fruit n’est pas tenu par la gamine précédenteataque-racista-com-bananas-na-italia : c’est un très jeune garçon qui l’a prise en main ; légère erreur journalistique : il ne s’agit pas d’une fille de douze ans mais plutôt d’un gamin de sept ou huit, un terroriste qui nous rappelle les heures les plus machin-chose etc. La France entière se scandalise qu’existe des mômes de primaire qui puissent blaguer ainsi sur des sujets si graves.

On remarquera aussi sur la vidéo qu’à aucun moment la cinquantaine de personnes adultes présentes ne reprend la terrible phrase. Eux sont à d’autres occupations (smartphone, discours inaudible dans un micro, discussions entre eux…), même les plus proches du groupe de mômes suspects ne semblent rien entendre des gamins qui saturent la bande-son en premier plan. Certains s’étonneront que les accusateurs aient pris soin de flouter ceux-là même qu’ils accusent alors que le très jeune âge de ces méchants manifestants les exclue de pouvoir être poursuivis en justice ; précautionneuse pudeur déplacée, jugeront-ils.

Donc, si l’on en croit la vidéo, dérapage monstrueux, il y a eu quatre ou cinq gamins d’une dizaine d’années au maximum qui ont dit quatre fois de suite une grosse connerie, connerie qui me rappelle celles qui se balançaient en rigolant quand j’étais en culotte courte dans les cours de récréation. Le crime est vraiment ignoble ! Des inconséquents prétendront qu’à cet âge on ne mesure pas la portée des choses que l’on dit, je suggère au contraire que l’on enferme TOUS les gamins qui disent des conneries qu’elles qu’elles soient dans des camps de rééducation. (Ça fera plus de place dans les autobus !)

Madame Taubira a glissé lamentablement sur la peau de banane qu’ont mis sous ses pieds les journalistes d’Angers. N’ayant absolument aucun argument pour défendre sa politique idéologique que ne partagent pas la majorité des Français de toute couleur de peau (mais pas de banane), elle botte en touche et se vautre dans la boue en faisant de mômes la cible de sa hargne. On savait déjà que, les mômes, le destin qu’elle leur voulait, c’est qu’ils soient confiés à des couples pourvu qu’on les disent « homosexuels » ; on apprend sans surprise qu’elle porte une haine irrémissible à ceux qui seraient enfants de familles non artificielles.

Aux dernières nouvelles, Manuel Valls Banana-Colada--34096serait dans la terreur que le « nègre » Dieudonné ne crée un nouveau tube qui rappelât les heures machin-chose : Show-bananas !!!…

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s