Mariage gay : Fontgombault entre en résistance

pancarteEt encore un émoi (et moi ?) dans la bobosphère, cet univers impitoyable et pitoyable qui n’en peut plus mais, bobosphère qui se scandalise à répétition que d’autres ne partagent pas sa foi sacrée dans « le-progrès » et tout le tintouin. Le conseil municipal de Fontgombault, toute petite commune de l’Indre avec ses 250 inscrits, a décidé qu’il n’y aurait pas de mariage Taubira chez eux.

Le conseil municipal, du moins sept sur dix de ses membres (c’est quand même 3% des votants !), dans sa dernière délibération, a déclaré et publié que « la loi naturelle (est) supérieure aux lois humaines » pour justifier de proscrire de marier entre eux des gens qui n’ont pas à l’être. Inacceptable pour les négationnistes marieurs-pour-tous elgébétistes et autres genres de gendristes de tout poil. Après qu’ils avaient vociféré leur haine contre Alain Delon, voilà un nouvel os à ronger pour l’inquisition post-moderne qui ne supporte pas la contradiction et dont la tolérance s’arrête là où elle n’a pas commencé.

Quand Alain Delon avait dit que l’homosexualité était contre-nature, les mêmes torquemadas de la bien-pensance avaient sorti la hache de guerre ; c’est encore une fois à la nature que se réfèrent les élus de Fontgombault. Or peut-on répondre oui à ces questions de savoir s’il y a une loi naturelle supérieure ou que telle sexualité serait contre-nature ? Le politiquement correct pérore hardi que non, mais la philosophie conclut que oui. Car, quant à cette question philosophique qui consiste à définir ce qui relève de la nature face à ce qui relève au contraire de la culture, si elle anime la pensée des bipèdes depuis au moins la Athènes antique, cette question ne peut en aucun cas être considérée comme résolue.

fontgombaultAlors oui, on peut dire que la « loi naturelle » proscrit le mariage de personnes qui pratiquent une sexualité « contre-nature ». Quant à cette question-là, il n’y a aucun doute. (Et même si, personnellement, ma définition à moi de ce qu’est la nature n’aboutit pas cette conclusion.)

Mais il y a une énorme stupidité que dénonce le journaleux : « deux personnes homosexuelles radicalement incapables de procréer un être humain » ! Ah bon ? Un homme gay ne peut pas féconder une femme ? Une lesbienne ne peut pas être fécondée par un homme ? Quel idiot, celui qui a écrit ça ! Mais celui qui a écrit ça n’est pas le conseil municipal qui ne fait pas plus mention d’homosexualité dans son compte-rendu qu’il n’y en a dans la loi Taubira ; eux ne parlent que de personnes de même sexe. Le conseil municipal n’est pas l’idiot qu’on croit,

Le compte-rendu de Fongombault, dont on ne peut que souhaiter qu’il fasse florès, rappelant – comme on l’a déjà fait – qu’il ne saurait en aucun cas s’agir « d’un véritable mariage », explique, au contraire de ce que rapporte l’apprenti feuilletoniste de la Nouvelle, que « deux personnes de même sexe » sont « radicalement incapables de procréer un être humain qui soit issu de cette union » (ce qui n’est qu’une évidence) « et par conséquent de l’éduquer à titre de parents » (ce qui peut se discuter : ne seraient-ils pas des « parents adoptifs » au même titre qu’un couple homme-femme adoptant ?).

Dans tout cela, pas de quoi fouetter un chat !

Mais voilà que la merdiacratie locale relaie avec délectation le blasphème à son omniscience divine et s’en mêle… et s’emmêle ! Si France 3 se contente de rapporter que DES habitants du patelin seraient indignés, dans la presse papier-Q, La Nouvelle-République du Centre, cela ne suffit pas et ce sont « LES habitants de ce village de l’Indre (qui) s’insurgent », et l’on doit donc en conclure que c’est tous les habitants de la commune qui se lèvent soudain… y compris les sept signataires du conseil municipal qui s’insurgent contre leur propre signature ! On se demande parfois où l’on va pécher de tels « journalistes »… Est-il interdit d’avoir de l’intelligence pour faire ce métier ? il semble trop souvent que oui.

Heureusement, il y a de nombreux témoignages (2 personnes) pour abonder dans le sens de la révolte unanime des bonnets arc-en-ciel de la commune du Boischaut contre sa mairie. Et c’est que l’on fait dire à Manon qui est « scandalisée »… « comme les trois cents habitants de Fontgombault » – eh oui, TOUS ! – rajoute le scribouillard (on imagine qu’une profonde enquête au doigt mouillé justifie cette « information » ?). Enfin (oui, c’est tout), on est en plein Gender & Cie TM quand « un autre Fontgombaldien » se fait la source de l’unanimisme par cette révélation écrite en hurlant (sic) estampillée et datée « tout le monde en a ras le bol« , Fontgombaldien dont on apprend ravi qu’il se nomme Frédérique (!).

debileCe « tous » des habitants de la commune se révélera une minorité aux municipales et le maire sera réélu avec une forte participation,  » seules 17 personnes ne se sont pas déplacées «  pour voter. Quant à la liste des « indignés » face à lui, elle ne recueillera que 80 voix. Un « tous »  qui en dit long : « tous », dans le sabir d’un journaleux du pouvoir, c’est tous-ceux-qui-pensent-bien, c’est-à-dire tous ceux qui pensent comme pense un journaleux. Les autres ne comptent pas ! Ils n’existent même pas.

   – – –

Pourtant, rassurons-nous, ce n’est pas plus le catholicisme connu du maire qui a enclin celui-ci à cette déclaration municipale, que ce catholicisme n’a armé sans discernement la laborieuse plume du technicien de surface à imprimer de La nouvelle Rep… qui ne manque pourtant pas de rappeler que, dans cette commune dont il n’est pas sans regretter qu’un tiers des citoyens soient moines, l’ignoble maire aurait eu le front d’inviter « à prier pour les victimes du séisme en Haïti » (on ne sait pas d’où le grand enquêteur de la NR tire cette information), poussant même l’ignominie jusqu’à prononcer un Notre Père et un Je vous salue Marie. (On en a exécuté pour moins que ça !)

Un collectif de chasse à ceux qui refuseraient aux paires d’hommes ou de femmes de convoler en injustes noces serait en voie de se monter là-bas. Ils sont a priori déjà deux, peut-être trois avec le membre du conseil qui a voté contre. S’ils trouvent quatre autres personnes, ils seront déjà en mesure de présenter une liste alternative à celle sortante. Or c’est, en fin de compte, face à l’effondrement prévisible des maires PS et affiliés aux municipales de mars, ce qui fait jubiler la gaugauche dans « l’affaire Fontgombaldienne » : et si on arrivait à trouver des volontaires pour être conseiller municipal dans ce village berrichon pour venger toutes les villes perdues ? Le souci étant que, dans les petites communes, le conseil municipal réunit tous ceux qui ont bien voulu accepter la charge de s’y présenter… Il risque bien de n’y avoir qu’une seule liste aux prochaines élections : la liste sortante.

Et les Athéniens cités plus haut s’atteignirent.

Si un couple gay veut se marier dans cette petite commune, cela lui sera refusé, le conseil s’est engagé à aller jusqu’à la démission en bloc. Nouvelles élections… où ils auront toutes les chances d’être réélus faute que quiconque n’ait envie de prendre la place. Être convaincu qu’il faut marier les mecs entre eux et les nanas entre elles, c’est bien joli ; mais perdre des soirées et des jours à s’occuper de la commune, non !

C’est là la conséquence automatique du refus du droit à l’objection de conscience – promis pourtant par celui qui n’a pas renégocié le TSCG – pour les maires, en particulier dans les patelins. Les candidats au « mariage homo » à l’américaine, devant un refus, devront soit déménager du patelin, soit en faire sauter la mairie. Or il y aura toutes les chances que les nouveaux élus soient les mêmes que les démissionnaires. Il y a surtout toutes les chances que les postulants au pseudo-mariage deviennent persona non grata dans leurs bleds et soient contraints de déménager ailleurs. À terme, il pourrait ne plus y avoir d' »homos » que dans les centre-villes. La loi Taubira, outre qu’elle est inique, pousse à la communautarisation en mini-Marais. C’est certainement son seul but.

 

 pancarte

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s