Fini #BourdinDirect pour Thomas Guénolé !

Thomas Guénolé s’est fait virer de RMC. La faute ? il a dit une grosse bêtise, mis en cause la BRI en ne vérifiant pas ses sources, douteuses. Alors, liberté d’expression-etc. ! Comme Zemmour avait été éjecté à cause de propos qu’il n’avait pas tenu, de l’autre côté de la barrière, du côté bobo de compétition cette fois, sauvons le soldat Guénolé !

Ouais ouais, mais…

L’émission du face-à-face Zemmour avec le père Domenach était une émission phare d’I-télé. La chaîne d’info en continu s’était coupé un bras en la supprimant. N’écoutant pas Bourdin où Guénolé avait sa chronique quotidienne, j’ai voulu me faire une idée, je suis allé voir sur Twitter, le réseau social de l’information, ce qu’écrivaient les internautes de ce chroniqueur sur toute la semaine, depuis le 14 novembre jusqu’à ce matin et sa dernière intervention.

Pas brillant !

Hormis le 17 novembre où il communiquait son info véreuse et eut droit à l’avalanche de trois tweets d’un coup avec le hashtag de l’émission, #BourdinDirect – dont deux de la chaîne RMC et un de Gilbert qui pointait déjà que Guénolé n’était « pas honnête » quant à ce qu’il prétendait et se révélera faux –, on n’est pas débordé de commentaires sur sa chronique de chaque jour. Certes, celle-ci avait été annulée le 18 novembre en raison de la fusillade à Saint-Denis. Il a même tweeté lui-même à cette occasion et a suscité tellement d’intérêt qu’il a été retweeté une fois et a eu droit à six cœurs. (Sur de telles émissions, c’est évidemment infime, à la limite du ridicule.)

On n’a même pas trouvé vingt tweets sur lui, dont plusieurs de lui-même ou de RMC. Finalement, le virer réussit enfin à le faire exister et le voici soudain dans les tendances de Twitter ! À chaque chose, malheur est bon.

Capture du 2015-11-23 18:10:55

Pourtant, on s’attriste ; en effet, M. Guénolé manquera à Patrick. Patrick se « régalait » quand « le bouffon arrive » et se lamentait, le 17 novembre, d’avoir « raté les délires verbaux » de son bouffon préféré.

Mais Patrick est des plus courtois parmi les fans de M. Guénolé. Pascal est dégoûté par les « commentaires répugnants de Guénolé »,  « politologue de la gauchiasse » selon Daniel, quand un certain Blueberry parle lui d’un « connard de Guénolé » qui « est à vomir ». Quant à Jonathan, plus pratique, il propose une « dédébilisation » de Thomas Guénolé.

Bien sûr, il y a des messages dans l’autre sens qui s’enthousiasment de ce « connard » de « bouffon « à vomir » et de ses « délires verbaux » ! Eh bien… eh bien en fait non ! personne ne prend son parti, les seuls qui le citent le font plutôt pour le moquer : il semble bien que pas grand monde n’appréciait ce Thomas…

Capture du 2015-11-23 17:55:11

Pirate nous dit « stop Guégnolé ! » dès le 17 novembre ; au grand dam de Patrick, il semble qu’il ait été entendu. Mais est-ce vraiment de censure qu’il s’agit ? Picador suggère qu’il pourrait plutôt y avoir une affaire de « baisse d’audience » dans cette éviction du mal-aimé Thomas ; en particulier, on peut l’imaginer, avec une chronique et son chroniqueur qui font un tel fiasco. RMC n’aurait-elle pas profité du dérapage du 17 pour se débarrasser de ce monsieur dont le discours ne faisait décidément pas recette ?

Capture du 2015-11-23 18:06:58

Capture du 2015-11-23 18:17:57

Capture du 2015-11-23 18:11:51

Capture du 2015-11-23 18:16:36

Capture du 2015-11-23 18:15:42

Capture du 2015-11-23 18:19:12

Capture du 2015-11-23 18:13:12

Capture du 2015-11-23 17:59:22

Capture du 2015-11-23 18:03:44

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s