Où est le rapport ?

Hallucinant ! Michelle Boiron, sexologue ou quelque chose qui y ressemble, commente le fait que la « génération Y », les générations des jeunes de notre monde, ont moins de rapports sexuels que leurs aînés. Cela du moins chez les ricains, ce qui, selon elle et nous lui donnons raison sur ce point, devrait se faire de même sur notre vieux continent.

Les raisons qu’elle met en avant laissent sans voix. Les films pornographiques sur internet, les rencontres virtuelles plutôt que dans la vie réelle, enfin le féminisme émasculateur. Certes, ces trois causes ont certainement un poids. Mais enfin, quand la doctoresse Boiron accuse la trop fervente imagination des jeunes d’aujourd’hui qui se suffisent de demeurer dans le virtuel, ne méprise-t-elle pas l’imagination des anciens jeunes d’antan ? Enfin quoi, la jeunesse a toujours aimé l’imagination et le virtuel, le fait que l’on soit passé aux écrans numériques ne change guère grand-chose à notre affaire !

Et puis quand même, qu’est-ce qui, parallèlement à cette diminution des actes d’amour, diminue dans nos sociétés contemporaines ? ou plutôt, qu’est-ce qui augmente, en particulier dans les très grandes villes ? Eh bien Dr ? Ce qui, statistiquement, croît au point d’atteindre la moitié des habitants tant à New York que dans notre lugubre capitale, c’est la proportion de personnes célibataires. Alors voilà, figurez-vous que c’est très étrange, Dr Boiron, mais moins les gens sont en couple, moins ils commettent l’acte de chair. Y a pas de rapport ? Ben non, y a pas de rapports sexuels quand les personnes sont seules dans leur petit lit à elles toutes seules ! et il n’y a pas besoin de traîner une bardée de diplômes en ceci et cela pour le comprendre.

Mais miss Boiron va peut-être vouloir faire passer pour une conséquence ce célibat qui est la cause de l’abstinence sexuelle contemporaine ? Elle aurait encore une fois tort : la cause de ce célibat est en effet dans la doxa postmoderne. Il se dit qu’il ne faut pas se marier tôt, qu’il faut avoir fait sa vie avant de s’engager, même les parents abrutissent leur progéniture en lui matraquant de s’inquiéter en premier lieu de ses études et de leur situation professionnelle. Dès lors que les rapports amoureux sont mis en second plan, ils entraîneront fatalement le célibat et sa conséquence logique, l’abstinence.

Par contre, miss Boiron est bien dans l’air du temps : c’est la faute à internet, nous déblatère-t-elle. De même que si les petits garçons tripotaient les petites filles au collège Montaigne, c’était déjà toujours et encore la faute à internet. Et c’était pareil au Bataclan en novembre où, à entendre certains politichiens ou journaleux, on avait l’impression que les victimes avaient été assassinées à coups de tweet et non, comme ce fut le cas, à coups de kalachnikov, de bombes et de couteaux.

Tout est cul par-dessus tête dans notre monde, et ce n’est pas avec de tels grands génies que le Dr Boiron qu’on s’en sortira !

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Où est le rapport ?

  1. Saligo dit :

    C’est assez hallucinant la place qui est laissée à tout ce qui tourne autour du sexe dans notre société. Je sais qu’il y a certainement de multiples raisons pour qu’il en soit ainsi, mais je n’arrive pas à m’y habituer. Et je tiens à préciser que je ne fais pas partie de cette minorité de personnes qui disent ne ressentir aucune attirance pour les choses dites « de la chair », parfois je les envie.

    • adelannoy dit :

      C’est peut-être normal que le sexe ait une grande place dans la société : c’est par là que l’espèce se reproduit. Par contre, l’image qu’on en montre en général est très éloignée de cette fonction essentielle du sexe, on se concentre au contraire sur l’accessoire, le sentiment, le plaisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s