Mélenchon sur sa pirogue

« Trois pôles se disputent l’hégémonie idéologique sur notre société. Le premier : « ma tribu d’abord, périssent les autres ! » C’est la règle brune. C’est l’extrême droite de Madame Le Pen qui domine ce bloc où l’on trouve aussi Dupont-Aignan et Asselineau. Le second c’est : « chacun pour soi, le marché pour tous ». C’est la règle d’or. Ici domine à cette heure la candidature d’Emmanuel Macron. Le troisième c’est le « tous ensemble ». C’est ce que fédère en majeure partie ma candidature. » Le crétin, ou le salaud, qui raconte cela n’est pas, on aurait pu le croire, Apathie, mais son jumeau à cheveux et lunettes, Mélenchon.

Dans le petit monde manichéen post-soviétique du Pol-Pot du Front de Gauche, dit France insoumise, avec, pour logo, une espèce de spermatozoïde, il y a Pétain (le FN, DLF et l’UPR), il y a Bastiat-Hayek-Friedman (Macron), et puis il y a les bons, lui, le petit père des peuples français. Finalement, la caricature dessinée au burin ici, c’est ni plus ni moins celle de 1850 : la droite, la gauche, enfin les socialistes devenus « de gauche » aujourd’hui en même temps que la gauche s’est fait appeler, comme le PS, socialiste. Ce qui permet, habile tour de passe-passe, au leader minimo « insoumis » de réactiver le clivage droite-gauche (utile quand on a choisi ce « gauche » pour qualifier son parti quand il ne veut plus dire grand-chose à personne depuis bien longtemps). Nulle nécessité de critiquer cette caricature de pensée, peut-être n’est-ce que politichiennerie de la part de Mélenchon et qu’il est moins bouledogue que ce qu’il montre ?

Voyons plutôt de quoi il retourne sérieusement !

« Pareille aux kaléidoscopes qui tournent de temps en temps, la société place successivement de façon différente des éléments qu’on avait cru immuables et compose une autre figure. » Proust

Politiquement, la France est divisée en quatre grands courants qui s’opposent et se conjuguent à partir de quatre pôles, les deux premiers clairs – mondialistes et ceux qui s’y opposent –, les deux suivants opaques – le bon vieux clivage droite-gauche de mémère dont le sens échappe autant aux vrais gens qu’à ceux qui sont instruits.

– Le premier groupe clair est mondialiste, premier puisqu’il est à l’Élysée, et ce depuis très longtemps. C’est celui du capitalisme financiarisé et de la mondialisation vendue à l’ultralibéralisme. On y défend l’Europe, le marché libre et son autorégulation naturelle, il a trois candidats concurrents à cette présidentielle : Macron, Fillon et Hamon.

– Le second groupe politiquement clair est celui qui s’oppose à ce premier, critiquant le mondialisme, le libéralisme et donc l’Europe. Il est celui de tous les autres candidats, à plus forte raison, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau et Jacques Cheminade.

Concrètement, l’économie étant la superstructure de tout le reste, ces cinq candidats ont quasi le même programme (on ne s’y oppose que sur des sujets secondaires : les ovocytes, la PMA, l’islam, l’immigration, toutes choses qui dépendent directement de l’économique). Oui MLP, NDA et JLM ont le MÊME PROGRAMME !

On peut décomposer ainsi :
– les mondialistes de droite : UMP-LR, UDI, Modem,
– les mondialistes de gauche : PS, EELV, EM,
– les antimondialistes de droite : FN, DLF, UPR,
– les antimondialistes de gauche : FdG, NPA, LO.

Les frontières entre droite et gauche sont très poreuses : classer à droite l’UPR est aussi peu cohérent que de mettre le En Marche de Macron à gauche (Madelin serait de gauche ?).

Il y a entre les chapelles des nuances et des contradictions internes qui font leurs singularités : l’immigrationnisme est d’essence foncièrement mondialiste, ça ne se discute même pas. Il en est de même de tout ce qui concerne GPA, PMA, et même IVG : tous ces procédés concourent à commercialiser et financiariser la vie intime (l’IVG est bénéfique pour le PIB !).

Réciproquement, les positions de défense de la famille, voire des mœurs, de certains partis de droite, notamment de Fillon, sont incompatibles avec le libre commerce et la mondialisation qu’ils défendent par ailleurs (Madelin, encore lui, est appréciable dans le sens où il est libéral et donc pour Macron). La perspective fermée à l’immigration de candidat des republicans est de même incohérente.

On ne peut pas être critique de la mondialisation, a fortiori souverainiste, et défendre le mariage gay (qui est avant tout commercial et ludique) et l’ouverture des frontières aux immigrés.

On ne peut pas être contre l’immigration et favorable au libre marché, ce serait refuser aux hommes ce que l’on promeut pour les marchandises et les capitaux, cela n’a aucun sens.

Les partis les plus cohérents parce qu’ils opposent clairement les mondialistes à ceux qui en sont le plus entièrement critiques, ayant saisi que l’on ne peut pas faire de détail, sont l’UPR, DLF et le FN du côté « souverainiste » (avec des nuances pour chacun d’eux), en réalité antimondialiste, face à un vrai candidat cohérent du mondialisme (si cohérent qu’il ne peut l’exprimer tant pas grand monde ne veut de ce globalisme), Emmanuel Macron dont on peut saluer que ce candidat promeuve vraiment quelque chose.

Quant à M. Mélenchon, il navigue dans des eaux qui sont vaseuses. Il refuse certaines conséquences de sa critique de la mondialisation et l’arrête sur plusieurs thèmes à des conceptions mesquines purement gaugauche-panier (les zentizimmigrés, les zantifas d’un autre siècle, le elgébétisme et le féminisme à balles-deux…). Il est de ceux (quasi tous le sont plus ou moins) qui veulent ménager la chèvre et le chou. C’est évidemment ridicule puisque le marché est le plus fort : le laisser entrer ici, c’est lui ouvrir toutes les portes. Se défendre face à l’offensive mondialiste portée avec brio par Macron, cela ne peut se faire que totalement, on ne peut pas garder des petits éléments de mondialisme si l’on veut vraiment s’opposer à ses conséquences désastreuses. Mélenchon, certes avec panache, n’est qu’un commandant de pirogue.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mélenchon sur sa pirogue

  1. Saligo dit :

    L’extrême gauche est elle aussi en contradiction avec son antimondialisme et son penchant pour l’internationalisme qui la fait vomir sur la patrie, la nation, etc. Bref, tout ce qui a des frontières.
    Le NPA aime à rappeler qu’il préfère la classe ouvrière internationale à celle qui n’est que nationale et qui n’a pas compris, car elle est trop bête, que son bonheur ne s’inscrit pas dans sa petite histoire locale.
    Le camp de Mélenchon regorge d’anciens trotskos et autres écolos-bobos qui sont sur cette position.
    À la question que je lui avais posée sur la nécessité de défendre les emplois industriels en France et d’arrêter de les supprimer, j’ai toujours à l’esprit la réponse d’un cadre national de mon syndicat très à gauche (Sud) qui me répondit que ces emplois n’étaient pas vraiment perdus, mais simplement déplacé ailleurs sous d’autres cieux. Une réponse qui ne peut que pousser la classe ouvrière dans les bras les plus extrêmes ou vers un désintérêt de tout ce qui est politique.
    Michéa souligne très bien dans ses bouquins cette contradiction qui stérilisera encore pour très longtemps, une extrême gauche qui pour faire oublier qu’elle est principalement qu’universitaire se targue de mettre en avant un ouvrier candidat cantonné aux formules-chocs et un porte-parole postier. La société du spectacle.

    • adelannoy dit :

      Pas mieux ! Tout le désespoir d’une dite « extrême gauche » et d’un syndicalisme que j’ai bien connus et qui m’ont plus que déçu, bien résumé.

  2. #Frsumpont dit :

    Pour vous répondre sur le thème des ASSASSINATS d’enfants dans le sein de leur mère par l’ignominieuse république :
     » Un assassinat est un meurtre commis avec préméditation « , nous sommes donc en pleine concommitance c’est mon opinion, et celle de beaucoup et de plus en plus. Il n’est plus temps de prendre des pincettes linguistiques avec une institution illégitime qui exécute sans jugement plus de 230 000 enfants par an. Ce n’est pas 600, c’est 230 000 !!! A si en fait 600 par jours !!!
    Alors lorsque la populace s’émeut de l’exécution d’un personne sur les champs élysée, ou de 80 sur une promenade, il faut indéniablement y ajouter les 600 autres meurtres !!!!
    Il convient d’assumer ses responsabilités collectives !!!!
    Le problème c’est cette idéologie perverse qui ne priorise pas un vrai travail en amont permettant de mieux aider les personnes qui ont recours à cet ignominie, soit parce qu’elles sont dans des situations fragiles, ou qu’il leur semble qu’il n’y a pas d’autre issue. La priorité doit être donnée à la vie et non point à la mort, et nous n’en prenons pas le chemin puisque vous allez élire l’un des plus fringant adepte de l’exécution de ce génocide inter-générationnel.

    • adelannoy dit :

      Merci de cette réponse, même si elle n’est pas en lien avec l’article. Vous présumez de qui je vais élire… Personnellement, je m’abstiendrai le 7 et l’élirai donc personne par moi-même (mais je porterai deux procurations), j’ai décidé il y a déjà un an que je m’abstiendrai.
      Je ne suis pas d’accord avec le terme d’ « assassinat » pour l’avortement, même si je reconnais qu’il s’agit bien, avec l’IVG, d’un crime, et même d’un meurtre, et considère que rien n’est plus sacré que la vie. L’assassinat implique l’intention de tuer, les avorteurs sont tellement des crétins qu’ils ne s’aperçoivent même pas qu’ils tuent, il n’y a quasi plus que des décérébrés dans notre société ! Je regrette que des politiques comme Mélenchon ou NDA considèrent la légalisation de l’avortement comme une chose positive, je suis au contraire pour sa délégislation totale, en quelque sorte comme au Moyen Age, temps de l’apogée de la civilisation occidentale en décadence depuis la Renaissance et à l’agonie en ce moment, de l’avortement. Évidemment que l’on tue en avortant ! il faut être débile pour prétendre le contraire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s