Petite réflexion sur la présidentielle

En fait, l’intérêt des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon est l’élection de Mme Le Pen et la défaite de Macron. Certes, je ne suis pas neutre dans cette affaire puisque les gaullistes de Debout La France, ma famille politique, ont appelé avec Dupont-Aignan à voter pour la candidate du FN au second tour. Toutefois, même si, quant au choix fait par Nicolas Dupont-Aignan, choix plus que justifié par la gravité dont sont conscients les Insoumis de l’accession à la présidence de la République du candidat de la finance, je ne désapprouve pas ce choix, malgré tout, il y a longtemps, pour des raisons tout autres et qui ne sont que les miennes, que j’ai déterminé que, personnellement, sans appeler le moins du monde à faire comme moi, je suis de ceux qui ont choisi de voter blanc dimanche prochain.

Car voilà, les faits sont là. Si Emmanuel Macron est élu le 7 mai, les législatives qui suivront verront l’électorat se radicaliser autour des formations arrivées en finale ; et, comme ils le font à chaque élection, comme ils l’ont fait en 2002 alors que la gauche était favorite face à « super-menteur » Chirac avant le premier tour, les Français accorderont un ticket gagnant au vainqueur du second tour, les En Marche d’abord qui rafleront une quasi majorité des sièges à l’Assemblée, le FN ensuite (et ses alliés dans une bien moindre mesure). Dans ce cas de figure, la France insoumise devrait s’en sortir pas trop mal et pourrait devancer la droite autoproclamée « républicaine » (à moins que ce ne soit Republican) de LR-UMP. Le PS, faute de s’être montré socialiste depuis des lustres, assoira sa quarantaine de dépités pour cinq ans.

Mais, faisons un peu de politique-fiction, si c’était Mme Le Pen qui battait Macron au second tour, s’il se ferait alors le même genre de radicalisation de l’électorat autour des mêmes formations politiques, l’ordre en serait très différent. S’il est loin d’être certain que le RBM, même avec DLF, pourrait parvenir à faire entrer une majorité au Palais Bourbon, il aurait tout de même droit à son ticket gagnant et à ses conséquences et ferait un très beau score qui devrait lui permettre de réunir le plus grand groupe parlementaire. Par contre, tout le monde a compris qu’Emmanuel Macron est un « one shot », un candidat qui ne sert qu’une seule fois. Son mouvement En Marche serait décrédibilisé par une défaite et se verrait renvoyé très loin (si quelqu’un ose encore se présenter sous cette étiquette) aux législatives. Derrière les marinistes et leurs soutiens, le mouvement de Mélenchon devrait être celui qui gagnerait le second groupe et deviendrait le leader de l’opposition tant il est difficile de croire la droite classique en capacité de recomposer quelque chose pour lequel beaucoup de Français pourraient encore avoir envie de voter, ce après deux défaites consécutives, celle du 1er tour avec Fillon, celle du 2nd où elle s’est mise en rang pour soutenir sans condition un Macron qui se verrait battu dans cette éventualité. Pour le PS, après son ralliement à Macron, une défaite de celui-ci serait fatale à ce parti par trop ridiculisé ; et les voix « de gauche » seraient de toute évidence tentées de se reporter sur les candidats des Insoumis. Car il y aurait bien sûr une prime devant l’électorat, en même temps que la réprobation morale des médias aussi unanimes qu’unanimement détestés, à celui qui n’aurait pas appelé à un front républicain qui aurait failli.

Je ne crois pas une seconde que Jean-Luc Mélenchon s’abaisse (comme l’avait fait Jacques Chirac en 1981) à de tels calculs politiciens et ne crois pas davantage que cela pourrait justifier son absence d’empathie pour ce « front républicain » auquel la bien-pensance veut le soumettre à tout prix : Mme Le Pen n’est pas son père, quant au « candidat de l’extrême-marché », il est bien loin d’être Chirac, celui de la « fracture sociale » ! cela seul suffit à légitimer de ne pas avoir envie de donner sa voix à ce visage de la finance qu’incarne si bien Emmanuel Macron.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s