Quelle est cette peinture ?

Ce fameux tableau est un mouvement partant du bas à droite vers le haut à gauche. Ce qui frappe donc, tout d’abord, c’est que, dans une civilisation où l’on lit de droite à gauche et de haut en bas, il s’agit d’un mouvement rétrograde. Ce mouvement, qui est le sujet principal de ce tableau, est inscrit au centre de la toile par un quadrilatère blanc cassé formant comme une flèche orientée, si l’on prolonge les lignes supérieures et inférieures du quadrilatère, vers son point de fuite à l’angle du haut à gauche de la toile. Le quadrilatère est prolongé au-dessus de lui par de larges formes indéfinies, d’un blanc beaucoup plus vif, dont la direction générale, à l’opposé de celle que l’on peut interpréter (si l’on s’arrête à la représentation, on est au contraire victime de l’illusion d’un mouvement de drapés allant vers la droite et en bas) est toujours en direction du coin en haut et à gauche du cadre, voire même un peu au-dessus du cadre.

Le point central du tableau est occupé par une figure arrondie et blanche, particulièrement inexpressive, couronnée d’une forme d’un blanc plus vif. Cette lactescence prend sa source légèrement au-dessous dans une forme imprécise qui remonte jusqu’au rond blanc par une courte ligne blanche ; ce blanc se répercutant un peu en haut et à gauche de cette forme arrondie dans un forme frappée par la lumière et franchement dirigée vers le haut. Toutes ces blancheurs centrales sont jointes les unes aux autres par une forme verticale de couleur sombre prenant naissance plus bas et montant, depuis le bas jusqu’à la forme frappée de lumière en haut à gauche. La conclusion est que, plus on monte, plus on quitte le noir et l’on s’envole vers le haut gauche.

Comme en écho, plus en bas et à droite – ou plutôt, le mouvement général étant du bas à droite vers le haut à gauche, la forme verticale sombre portant des points de lumière blanche se situant après et non avant cet écho, c’est en quelque sorte la forme noire qui est l’écho de celle-ci –, on trouve quasi la même forme en rouge, seule tache rouge conséquente du tableau, que la forme sombre. Plusieurs lignes interrompues accompagnent, dans ce carré en bas à droite, la direction vers le haut à gauche. Tout cela concourt à souligner la direction du bas à droite vers le haut à gauche.

Le carré en bas à gauche est assez différent. S’il est avant tout marqué en son milieu par une figure de lumière en arc de cercle horizontal dirigé toujours vers le haut à gauche, il y a ici aussi, comme dans le carré en miroir, de nombreuses lignes interrompues mais elles sont cette fois dirigées vers le centre du tableau, c’est-à-dire vers la droite. L’effet rendu étant que ces vecteurs sont dirigés vers la forme arrondie centrale et que, de ce point de blancheur, ils vont être canalisés vers le haut à gauche. Le point central, cette rondeur quasi blanche, est en effet un point de convergence assez marqué : il l’est particulièrement par un un ensemble de segments de lignes partant du coin en bas à gauche et remontant quasi sans interruption jusqu’à ce centre, pour cette demi-diagonale quasi parfaite, l’artiste use d’habiles subterfuges (divers emboîtements de formes figuratives).

En résumé, il s’agit d’une étude assez révolutionnaire dans son genre puisqu’elle violente les habitudes occidentales en invitant à se tourner vers la gauche plutôt que vers la droite. Passons sur les détails anecdotiques de ce qu’est censé représenter le tableau (détails sur lesquels s’attardent généralement les commentateurs) qui ne méritent pas de s’attarder dessus. Mais, « était-ce l’intention de l’auteur » ? diront peut-être certains… En art, l’ « intention d’auteur » n’a aucun intérêt.

Au fait, vous avez bien sûr reconnu cette célébrissime étude (le tableau monumental prévu n’ayant lui-même jamais été peint) ?

Capture du 2017-07-11 13:28:38

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s